Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 17:27

 

fete-morts-mexique-evenement-festif-populaire-L-1.pngLe Jour des morts (en espagnol Día de los Muertos) est une forme particulière de fête des morts typique de la culture mexicaine. Elle a lieu du 1er au 2 novembre, en même temps que les fêtes chrétiennes de la Toussaint et de la Commémoration des défunts. La fête du 1er novembre est dédiée aux enfants  ( Angelitos ) qui ont quitté le monde des vivants et le jour suivant le 2 Novembre est consacré aux adultes.

Mais au Mexique, elle revêt une toute autre forme.Rentrons dans les détails.

La visite rituelle aux cimetières a la particularité d'être festive : toute la famille arrive sur la tombe de son être perdu, les bras chargés d'offrandes : ce qu'ils aimaient  le plus, aliments qu'ils préféraient de  leur vivant, alcool, ainsi que des couronnes de zempaxuchitl (sorte d'œillet d'Inde, fleur typique du Jour des Morts), confectionnées avec amour pour leur rappeler le parfum de la terre et banqueter sur les tombes.  Les bouteilles de soda et d'alcool ( tequila, mezcal ) passent de main en main....en souvenir des disparus.

C'est bien sûr l'occasion de nettoyer les tombes des défunts mais surtout de reprendre contact avec eux à travers les offrandes la nourriture: Pan de muertos, calaveras de azúcar, riz et toutes sortes de sucreries aux couleurs vives.

C'est aussi, dans chaque maison, la famille, qui prépare l'autel des morts avec de belles nappes brodées  ou du papier découpé que l'on installe sur la  table principale  sur laquelle sont posées les photos des disparus "muertito" ainsi que tous les objets personnels lui appartenant : comme sa guitare, ses instruments de travail, ses cigares, sa boisson préférée, des tamales,  etc..  

Toute la nuit, des bougies et lanternes brûlent pour guider le retour des âmes afin de rétablir le contact avec "la familia". Et la fête continue : après s'être souvenu des morts, on s'adonne à la joie d'être toujours vivant. On mange, on boit, on chante parfois jusqu'à l'ivresse. On s'échange des têtes de morts en sucre (les calaveritas de azúcar),  avec le prénom inscrit sur la tête de celles-ci : objets symboliques par excellence qui témoignent de la relation très particulière que le peuple entretient avec la mort. Symbole précolombien de la renaissance du peuple aztèque qui exposait comme trophée les cranes de ses ennemis vaincus. 

Etre joyeux un 1er novembre vous semblerait déplacé ? Eh bien au Mexique, c’est un peu l’humeur de rigueur en ce jour de la fête des morts. En effet, les Mexicains ont un rapport très différent à la mort, ils en rient et n’en ont pas peur.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Esp@euro
  • Esp@euro
  • : Un espace web où vous trouverez tout (ou presque) sur la Section Européenne Espagnol du collège Marcel Proust. ¡ Bienvenidos !
  • Contact

Archives

Liens